Voyage photo : soyez prêt ou soyez guidé

Un voyage photo est une expérience unique pour la plupart d’entre nous. Il n’est donc pas question de passer à côté de cet événement parce que le voyage s’est mal passé. Le plus souvent, vous n’aurez pas l’occasion de repartir dans un lieu aussi excitant et aussi photogénique, que ce soit l’Inde et ses couleurs, les gorilles dans la forêt équatoriale, les pics de l’Himalaya, les paysages colorés du désert de l’Atacama, ou tout autre lieu plus exotique que le bout de la rue.

Il n’y a alors qu’une solution : préparez-vous !

  • Explorez les lieux : sachez où vous vous rendez, utilisez Google Maps et Google Earth pour connaître la topographie, les reliefs, la place des monuments, les routes et les rues qui mènent d’un lieu à un autre.
  • Orientez-vous : les mêmes outils vous permettront de repérer de quel côté vous placer en fonction de l’ensoleillement si vous souhaitez réaliser des photos à contre-jour ou au lever du soleil.
  • Inspirez-vous : il n’y a pas de mal à utiliser Flickr pour savoir ce que les autres voyageurs ont rapporté d’un lieu que vous ne connaissez pas encore. Reconnaissez les clichés habituels et découvrez-en quelques uns qui le sont moins : vous rapporterez le l’image que tous attendent à votre retour et quelques bonnes surprises (même si vous ne resterez peut-être pas assez longtemps pour explorer toutes les possibilités d’un sujet).

Mais il y a aussi un moyen pour aller plus loin qu’en étant préparé : ayez un guide pour vous accompagner. Cela présente plusieurs avantages :

  • Un guide connait tous les coins et recoins de votre destination : vous ne serez jamais aussi préparé que lui.
  • Choisissez un guide qui sait ce que photographier veut dire. La plupart d’entre eux ne savent que vous amener à un lieu. C’est particulièrement vrai pour des voyages difficiles du point de vue de la photographie comme les safaris photo : votre guide devra savoir se placer (ou placer le véhicule) au bon endroit, il devra accepter de rester longtemps en un même lieu, à proximité d’un même animal ; il devra accepter de se lever tôt le matin et de ne pas s’arrêter dans les lieux de tourisme les plus courus. De ce côté, les agences spécialisés sont une mine à explorer, mais vous voudrez peut-être discuter avec le guide (même sur Skype).
  • Canon Africa 2006 Pics 1062.JPG
    Creative Commons License photo credit: SPM435
  • Vous pourrez vous concentrer sur la photographie sans avoir à vous préoccuper exagérément du reste (il ne sera pas un garde-du-corps, mais il vous évitera d’avoir à regarder derrière vous pendant les shoots).
  • Dans certains cas, un guide sera un moyen d’accéder à des lieux inaccessibles autrement : une cérémonie religieuse, un lieu éloigné, une zone hors-piste accessible uniquement sous conditions, etc.

Néanmoins, pensez aussi à prendre du temps pour respirer, pour goûter les lieux. Ne restez pas le nez dans le viseur toute la journée et pensez à regarder autour de vous, à profiter plus largement. Si vous êtes en famille, faites aussi participer vos proches : je recommande de vous assurer que tout le monde dispose d’un appareil photo (pour mieux partager) et que même les enfants participent (par exemple en leur proposant de poser dans une photo : un ami emmenait toujours un grand cadre de bois doré que ses enfants utilisaient pour créer des photos « recadrées » avec le monument et eux-mêmes ; un jeu infini à plusieurs).