Sony A65 / A77 : les différences en images

Si vous cherchiez à clairement identifier les différences entre les nouveaux reflex Sony Alpha à miroir semi-transparent (le Sony SLT-A65 et Sony SLT-A77), voici un résumé en images.

Sony A65 & A77 EVF - Copyright (C) Sébastien ORTEGA-DUBOIS - Tous droits réservés

Sony A65 & A77 face - Copyright (C) Sébastien ORTEGA-DUBOIS - Tous droits réservés

Sony A65 & A77 dos - Copyright (C) Sébastien ORTEGA-DUBOIS - Tous droits réservés

Cela permettra de mieux comprendre les différences qui justifient l’écart de prix important entre les deux modèles (pour un capteur identique).


Des images en partenariat avec Sébastien Ortega-Dubois qui décrit plus finement le détail dans une comparaison entre Sony SLT-A77, Sony SLT-A65 et Sony Alpha 55.

13 comments for “Sony A65 / A77 : les différences en images

  1. 31 octobre 2011 at 14:06

    Merci Yves 😉

  2. 31 octobre 2011 at 17:22

    Au contraire, c’est un bon travail que tu as fait. Les lecteurs qui se demandaient comment choisir entre les deux appareils photo de chez Sony auront ainsi une meilleure perspective.

  3. Jérôme
    11 novembre 2011 at 22:50

    Pour les différences « apparentes », il me semble qu’il y a aussi une prise synchro flash sur le 77 qui est absente du 65.
    Pour les différences plus « soft », le 77 descend à 50 ISO , et on peut « brider » l’étendue du réglage auto iso alors que le 65 ne descend qu’à 100 et la plage d’auto iso est fixe. Le paramétrage du bracketing d’expo est plus étendu sur le 77.
    Et puis le nouveau zoom 16-50 qui a bonne presse (également équipé de joints de protection) est actuellement dispo uniquement en kit avec le 77, alors que le 65 un kit 18-55 + 55-200.

  4. Stan
    15 novembre 2011 at 19:26

    Qui a encore besoin d’une prise flash ?

  5. 16 novembre 2011 at 1:58

    Clairement, la plpupart des photographes n’utilisent pas de flash externe. Mais l’absence de prise externe peut être un gros handicap : quand on en a vraiment besoin, rien ne la remplacera. Il était donc important de mentionner cette différence (même si elle est cachée derrière un petit capot de caoutchouc).

  6. olivier
    16 novembre 2011 at 10:20

    En tout cas, le 77 est un formidable appareil. Pour une fois, le nombre de pixels a un sens. J’ai eu l’occasion de tester l’appareil avec un jeu de flashs externes. Nous avons shooté une guitare et une peluche avec un 5D et un D700. Les deux étaient monté avec leur 24-70 de la marque. Le 77 n’avait que son classique 18-55. Pourtant il a été meilleur en piqué et en définition que ces deux prestigieux grands-frères. Bluffant. Le 77 a rendu les détails des minuscules coutures de la peluche synthétique tandis que le D700 affichait des points scintillants et qu le 5D s’en sortait honorablement. Mais rien a voir avec le précision du 77.
    Il est de plus le seul APN a faire des rafales en live view, merci le miroir translucide, et son mode panorama na rien d’un gadget. La réactivité en est décuplées. Je pense a la photo concert ou évènementielle.
    Pour le nikoniste que je suis, quel chamboulement. Le 77 est une avancée dans le monde des apn.

    Ajouter a cela que les photos sont belles et c’est encore plus important que ce qui a été écrit avant. C’était avant tout ce qui m’avait marqué sur cet appareil. Les couleurs sont belles, les lissés agréables. Comme Nikon, Canon et Pentax, Sony possède sa patte. Et ce 77 est moitié moins cher.
    De quoi réfléchir.

  7. olivier
    16 novembre 2011 at 10:28

    Oui, Stan shooter avec des flash externes est un bonheur 🙂 On synchronise le tout et on se branche sur l’apn.
    Ca ouvre de sacrées perspectives : lumière indirectes, clair-obscur. C’est assez simple a utiliser en fait. On peut trouver des kit peu onéreux. Pour peu que l’on dispose de 12m2 minimum chez soi, avec un fond, il est possible de faire des jolies choses.

  8. olivier
    16 novembre 2011 at 11:56

    En revanche, j’ai rencontré un vrai souci en shootant avec des flashs externes. Avec les réglages 1/125 et F22, l’écran et le viseur électroniques étaient noirs. Il doit exister un moyen de déconnecter le viseur des réglages, mais je n’ai pas trouvé.

  9. 16 novembre 2011 at 20:14

    Olivier,
    Je connais même quelqu’un qui ne dispose pas de ses 12m2 chez soi, mais qui emporte une toile et deux flashs externes lors des fêtes (en famille ou chez les copains) pour faire des photos qui sortent absolument de l’ordinaire des photos de ce genre : la famille qui se prend pour des top-models, ça nous change du quotidien de la photo de grand-papa.

  10. New York
    17 novembre 2011 at 12:11

    Bonjour, quelqu’un pourrait m’expliquer l’avantage du viseur électronique, au delà de l’affichage de plus de données. Je crois comprendre que c’est mieux pour tourner de la vidéo, mais je n’ai pas trouvé d’explication claire quant à la différence sur ce point avec un viseur classique. Merci!

  11. 17 novembre 2011 at 21:16
  12. 21 décembre 2011 at 21:27

    J’ai fais le pas en avant et suis passé au A77 depuis tout début novembre. Je ne le regrette pas bien au contraire. Mais il faut s’habituer au nouveau viseur éléctronique.
    Que l’on cadre avec le superbe écran arrière ou en visée classique on voit le resultat avant même d’avoir pris la photo grace au miroir semi transparent.
    C’est aussi très facile pour faire la mise au point de la mémorisation de lumière (AEL)
    Par contre le capteur et gourmand en objectifs de qualités et le 16-50 ou le 24-70 sont de très bon alliés sans oublier le 70-200G pour ceux qui comme moi travaillent avec de grandes ouvertures.

  13. 21 décembre 2011 at 22:12

    Merci Marc pour ce compte-rendu précis et honnête. Ca sera utile à d’autres.

Comments are closed.