Japon

Crise japonaise : news de l’industrie photo

JaponAprès plusieurs semaines d’intense activité dans toutes les entreprises touchées par les graves événements du mois de mars 2011 au Japon, il est temps de faire un point d’étape pour essayer de construire une image complète de la situation que le séisme japonais a créée dans le monde de la photo.

Nikon a fait état d’une année en cours très marquée par les conséquences immédiates du tremblement de terre, mais en dehors de l’annonce de fermeture de l’usine de Sendai (probablement pour revenir dans un futur qui n’est pas encore clair) on n’a pas eu beaucoup d’informations directes. Les grosses ventes du D3100 et du D700 ont été remarquées mais on sait que le D700 pourrait être vigoureusement touché (prévoir quelques délais d’approvisionnement au cours de l’année 2011). Pour la plupart des autres appareils reflex, il faudra reconstituer les stocks mais il pourrait ne pas y avoir de drame véritable.

Toutes les marques sont touchées de manière similaire, et cela donne des retards ou d’étonnants délais de livraison sur des produits parfois inattendus. On a beaucoup parlé des compacts Nikon Coolpix S4100 et S6100. Le Fuji Finepix X100 passe lui aussi par des moments de pénurie (où les prix sur eBay s’envolent) et redevient disponible (parfois pour seulement quelques heures ou quelques jours, selon le magasin et selon l’état des stocks livrés). A l’opposé, Canon a récemment indiqué qu’ils comptaient voir la production revenir à la normale dès fin juin (du fait de la correction des problèmes d’approvisionnement).

Évidemment, les fabricants ne sont pas très pressés de confirmer ce genre de problème. À la fois parce que la rumeur peut impacter durablement les ventes, et parce que la réalité reste complexe (les stocks très faibles font que l’indisponibilité d’un appareil peut être très courte et très différente d’un marché à l’autre). Il est pratiquement assuré (et c’est une mauvaise nouvelle pour les spéculateurs sur eBay) qu’il n’y aura pas de manque dramatique et prolongé (sauf peut-être pour quelques rares modèles pro qui ont été « surpris » en l’absence de stock – principalement les modèles en fin de vie).

En parallèle, les lancements de pratiquement tous les nouveaux produits de cet été (et même la rentrée 2011) sont soit simplement retardés soit conservés mais avec des dates de disponibilité « adaptées ». Comme dans d’autres industries, les revendeurs ont été informés que « devant le succès du produit X », il faudrait prévoir d’importants délais de livraison au lancement de celui-ci. Les premières victimes seront les salons professionnels de août à octobre 2011. Peu de nouveautés, des annonces sans fanfare. Le vrai boom sera après Noël, pour 2012.

Donc, aucune catastrophe et sans doute pas d’envolée des prix ailleurs que localement ou sous la pression un peu manipulatrice de quelques spéculateurs. Par contre, les possibilités de négocier les prix à la baisse même sur un appareil déjà ancien sont réduites d’ici octobre 2011. Soyez patients.


Néanmoins, alors que nous regardons du côté de l’impact industriel et de son influence sur nos loisirs et nos activités photo, je vous invite à vous souvenir de la possibilité d’aider la Croix Rouge Japonaise.