Le Mans 2008 - WaitingCopyright Yves Roumazeilles

Course automobile : Les 7 meilleurs trucs

Encore une fois, YLovePhoto est là pour vous offrir ses astuces pour optimiser nos photographies dans les environnements les plus divers.

Le Mans 2008 - Waiting
Copyright Yves Roumazeilles

La course automobile (ou la course moto) constitue assurément un lieu de prédilection pour photographier un sujet d’exception : couleurs vives, métal brillant, expertise technique, intense concentration de la compétition, tout y est. Alors, voici quelques trucs pour démarrer dans les meilleures conditions.

  1. Matériel : accrédité ou pas, vous serez certainement loin de la piste, il convient donc de s’équiper avec une longue focale (200mm mini, 400mm souvent souhaitable si vous voulez accrocher des détails).
  2. Préparation avancée : idéalement, il faut se rendre sur les lieux avant la course pour « prendre ses repères » (à noter, il est souvent beaucoup plus facile de se déplacer autour d’un circuit lors des essais officiels quelques jours avant la course), et vous pourrez en profiter pour faire des photos tout à fait complémentaires parfois dans de meilleures conditions.
  3. Compétition : il s’agit d’une course donc il faut essayer de saisir cet esprit. Pensez à photographier préférentiellement plusieurs voitures simultanément (dans les virages, c’est plus facile) surtout dans les phases de dépassement.
  4. Vitesse : tout va très vite, alors, choisissez une vitesse d’obturation élevée (au moins 1/1000s quand la voiture passe devant vous, peut-être 1/250s quand la voiture vient vers vous dans une courbe à basse vitesse).
  5. Autofocus : choisissez absolument le mode AF continu ou AI-Servo ; les bolides sont très rapides et constituent le piège le plus courant pour un autofocus, même performant.
  6. Stands : pensez à regarder ailleurs que sur la piste. Les stands sont un lieu où il se passe tout le temps quelque chose. Mieux, sur la plupart des circuits, l’arrivée d’une voiture dans les stands est signalée par un coup de klaxon pour les mécaniciens.
  7. Podium : n’oubliez pas de photographier le vainqueur, soit sous le drapeau à damier, soit sur le podium final.

Le conseil supplémentaire : l’accréditation est un vrai problème pour toutes les grandes courses automobiles. Par exemple, sans à la fois être un pro, disposer d’une belle collection de travaux, être poussé par un organe de presse influent, il est pratiquement impossible de recevoir une accréditation pour une course comme les 24 heures du Mans. Par contre, il est possible (souhaitable ?) de pratiquer dans des conditions moins contraignantes que l’on rencontre sur les grands circuits mais lors de manifestations moins connues, sur des circuits locaux ou même sur des circuits de karting.