Nikon D5100 – vision nocturne

Revenons un instant sur le sujet de la Vision Nocturne (ou Night Vision) qui accompagne le lancement du nouveau Nikon D5100. Vous avez certainement remarqué qu’il y a eu de nombreuses discussions sur cette fonctionnalité avant le lancement et que cela s’est beaucoup calmé lors de l’annonce formelle par Nikon.

En fait, tout indique qu’il s’agit d’une situation où Nikon a un peu peur des éventuelles déconvenues de futur utilisateurs devant une technologie qui est tout de même très intéressante. Le Nikon D5100 a bien des fonctions spéciales liées à la nuit et au manque de lumière. Mais ce n’est pas absolument une « vision nocturne« . En fait, il s’agit de la combinaison technologique de :

  1. l’amplification extrême des pixels : Nikon n’a pas retenu ses coups dans cette affaire. Le résultat a beau être grainé en diable, on s’en moque puisque l’on peut encore faire des images presque sans lumière.
  2. le regroupement ou l’association de pixels colorés en un seul récipient monochrome à photons : le résultat est noir et blanc, mais cela fait presque quadrupler la sensibilité.

Au bout du compte, on a une image très peu photographique, mais cela fonctionne jusque du côté des mythiques 102 400 ISO. C’est plus un mode de nuit qu’une extension de la sensibilité (Le Hi2 monte déjà à 25 600 ISO).

Exemples de vision nocturne en provenance de Nikon

Permet de prendre des photos de nuit à une super-sensibilité équivalente à 102400 ISO. L’enregistrement des images est seulement en noir et blanc.


Normalement :
la vision nocturne du Nikon D5100 :