Andy Drewitt

Andy Drewitt

Copyright (C) Andy Drewitt

Le photo-journalisme n’est pas seulement une affaire de guerre et d’événements pour la première page des quotidiens. Le Diamond Creek Donkey Shelter (l’abri des ânes de Diamond Creek) est un sanctuaire pour un troupeau irrégulier d’ânes qui, pour la plus grande partie de leur vie, se sont endurcis comme victimes de négligences, d’une mauvaise santé ou même de torture. Ici, Andy Drewitt a mis en lumière l’aventure de cet abri des ânes.

Et Andy ne s’en contente pas et nous en donne une image très dynamique de l’abri, des ânes et de leurs amis. Il leur a rendu visite pendant deux ans pratiquement une fois par semaine.

Question : Quel était votre premier appareil photo et comment le comparer à votre appareil actuel ?
Réponse de Andy : Mon premier appareil fût un Ricoh à pellicule avec un objectif Pentax. J’utilise maintenant un Nikon D3s. La différence la plus évidente est l’opposition analogique/numérique. Avec le numérique, j’aime être capable de voir ce que je viens de shooter sur l’afficheur LCD, mais il est trop facile de s’y abandonner. Je doit me forcer à m’en souvenir pour rester concentré sur ce qui se passe et ne pas le manquer. Avec les appareils numériques, il est facile de tirer des centaines de photos et de compter sur la chance. Pour assurer. Je me force à ralentir, et à penser davantage avant d’appuyer sur le déclencheur. La qualité plutôt que la quantité.