Sony SLR lenses / objectifs

Les meilleurs objectifs reflex Sony pour la photo animalière

Quand on compare Sony aux autres grandes marques de la photographie numérique reflex (Canon et Nikon, pour ne pas les nommer), on mentionne généralement le fait que Sony est arrivé très tard sur ce marché (seulement en 2006) et ne dispose pas encore d’une offre très étendue dans le domaine des objectifs. Souvent, on se souvient que Sony s’est associé de manière très efficace avec Carl Zeiss pour offrir des objectifs de très haute qualité mais on oublie aussi souvent le petit secret qui n’en est pas un : Sony est aussi le successeur de Minolta et est resté compatible avec les produits AF cette marque depuis le rachat de Konica-Minolta en 2006.

Sony objectifs relfex

Sony objectifs reflex

Le panorama produit offert par Sony offre donc des appareils photo reflex de grand qualité et réputés pour leur capacité à innover (mais parfois considérés comme « pas très excitants ») et des objectifs dans une gamme un peu réduite, mais qui est très largement étendue par l’existence d’excellents cailloux Minolta disponibles sur le marché de l’occasion. Pour le photographe animalier, je vais donc largement exploiter cette facette de l’offre Sony (on dit parfois Sonolta ou Sonilta pour insister sur cet héritage). Et nous allons voir que c’est assez nécessaire pour combler les manques réels de la gamme Sony-Zeiss mais aussi que cela représente des opportunités assez exceptionnelles pour le photographe exigeant (avec des coûts parfois étonnament bas).

Amateur

Si votre priorité est de maintenir le budget total au niveau le plus bas, il vous faut regarder du côté de deux objectifs intéressants. Le premier et le plus impressionnant est le 70-400mm f/4-5,6G SAL-70400G. Une conception récente de Sony, qui est généralement considérée comme le meilleur zoom de cette catégorie (le Canon 100-400mm n’est simplement pas aussi bon et le Nikon 80-400mm ne lui arrive pas à la cheville). Le prix n’est pas absolument bas, mais il procure vraiment une très large gamme de focales.

minolta 500mm miroir

Minolta 500mm miroir

Il faut aussi mentionner ce qui pourrait n’apparaître que comme une curiosité mais que tout photographe équipé en Sony doit évaluer : le 500mm f/8 Reflex SAL-500F80 est un télé à miroir (ou reflex), qui apporte les bons et les mauvais côtés de cette technologie.

Bien : un télé de 500mm pour un poids ridiculement bas (stabilisé par le boitier, bien sûr) avec une qualité tout à fait raisonnable.

Pas bien : l’ouverture fixe à f/8 oblige à jouer soit de la vitesse de déclenchement soit de la sensibilité ISO.

Bonus : alors que l’immense majorité des des télés à miroir ne permettent pas la mise au point autofocus, c’est le seul objectif à miroir sur le marché qui maintient l’AF sur tous les boitiers de la série Alpha.

Tant que nous en sommes à parler des appareils photo, Sony offre un large choix (trop large ?) de boitiers reflex. Je me risquerai à recommander l’Alpha 55. Malgré son défaut considérable en matière d’enregistrement vidéo (un capteur qui surchauffe tout seul limite furieusement la durée des clips vidéo), il procure un excellent capteur 16 MP en format APS-C avec un bon autofocus et des rafales ahurissantes (à 10 i/s) si vous pouvez tolérer l’affreux viseur électronique.

Pour la photographie de paysage, ajoutez-y le Sony 18-70mm f/3.5-5.6 DT SAL-1870. Il est d’autant plus intéressant qu’il fait partie d’un certain nombre de kit et arrive à très bon marché.

alpha_7xx

Expert

Le photographe enthousiaste va tirer avantage de l’offre d’objectifs en occasion et c’est la vraie bonne surprise de la solution Sony pour les photographes animaliers. Les prix peuvent dégringoler tout en acquérant des focales fixes de qualité exceptionnelle.

Il faut commencer par des objectifs qui n’existent plus qu’en occasion d’origine Minolta : choisissez le 300mm f/4 APO G et le 400mm f/4,5 APO G (deux des « grands blancs » de la ligne G de Minolta pour les pros). Relativement légers et d’une étonnante qualité, ils sont incontournables. Le seul problème est que le 400mm reste très rare. Il vous faudra sans doute être patient même sur eBay. Malgré cela les prix restent relativement raisonnables.

Minolta APO : objectifs grands blancs

Objectifs Minolta APO : grands blancs

A remarquer : tous les télé blancs Minolta de la série APO G (ou leurs copies signées Sony) avaient été conçus par Minolta avec les multiplicateurs de focale en tête. Au point que même le doubleur ne dégrade par autant les images que chez Canon ou Nikon). Je recommande vivement le multiplicateur 1,4x de Sony (ou son cousin sous la marque Minolta si c’est une occasion en excellent état).

Actuellement, le problème de Sony tient à l’absence de solution évidente pour le boitier. Le viseur électronique du Alpha SLT-55 le disqualifie auprès des photographes experts. La décision doit se faire entre un Alpha 850 (ou un Alpha 900) et le remplaçant de l’Alpha 700 qu’on nous promet. Un reflex full frame comme les A850/A900 peut attirer par son prix exceptionnellement accessible (sou les 2000€) mais vous allez perdre le coefficient multiplicateur apporté par la petite taille d’un capteur APS-C et ces appareils ne sont pas des foudres de guerre (ni en matière d’autofocus, ni par leurs rafales un peu limitées). Un Alpha 700 reste un bon appareil photo à un très bon prix, mais il mérite maintenant son remplacement (prévu en 2011). Si Sony n’y installe pas un de ses viseurs électroniques (récompensés par le succès commercial mais bien vilains), l’Alpha 750 (s’il garde ce nom) sera un bien meilleur choix.

En complément des télés à focale fixe, vous devriez ajouter un Sony 24-70mm f/2.8 ZA Carl Zeiss Vario Sonnar T* SAL-2470Z (comme précédemment) et peut-être un Sony 16-35mm f/2.8 Carl Zeiss Vario Sonnar T* SAL-1635ZA. Ils sont tous deux chers et lourds, mais vous ne trouverez pas meilleure qualité.

Au milieu, un Konica Minolta 200mm f/2.8 APO G AF apporterait aussi un télé relativement court.

Pro

Malheureusement, Sony n’a pas de solution parfaitement adaptée aux besoins des pros. Comme nous l’avons vu, le choix en matière de boitiers reflex est très limité par les mêmes contraintes que pour les experts/enthousiastes (soit un A850/A900 soit le futur A750). 2011 nous apportera peut-être aussi un nouvel appareil reflex pro, mais rien n’est moins sûr malgré les rumeurs.

Quoi qu’il en soit, il est facile de se diriger vers le Sony 300mm f/2.8 G SAL-300F28G qui a tout ce que l’on peut désirer chez un objectif de qualité supérieure dont la conception est dérivée du travail de Minolta design et remis à jour (y compris une motorisation SSM pour une mise au point tout en douceur).

Alors que vous pouvez garder le bon vieux Minolta 400mm f/4,5 APO G mentionné auparavant, je suis sûr que vous recherchez un 500mm. Malheureusement, même si Sony nous a montré des maquettes, nous attendons toujours un tel objectif (sans doute en février 2011). La qualité devrait être au rendez-vous puisque le prix et le poids seront secondaires.

Comme pour les experts, ces télés seront accompagnés par un Sony 24-70mm f/2.8 ZA Carl Zeiss Vario Sonnar T* SAL-2470Z et un Sony 16-35mm f/2.8 Carl Zeiss Vario Sonnar T* SAL-1635ZA. Je suis tenté d’y adjoindre également un zoom (très pro) Sony 70-200mm f/2.8 G SAL-70200G, pour sa qualité optique et sa motorisation SSM.

Conclusion

C’est réellement un avantage pour Sony de pouvoir s’appuyer sur la superbe gamme de Minolta. Par exemple, le Minolta 400mm f/4,5 APO G est simplement impressionnant pour un prix généralement en dessous de 2000€ et un poids compatible avec la plupart des sacs à dos.

Néanmoins, la coïncidence de nouvelles technologies et d’un relatif manque de compréhension des besoins du photographe pro en matière de boitiers reflex, laissent Sony en position difficile. On n’est pas surpris qu’actuellement les appareils Sony soient très peu représentés dans les sacs de voyage des photographes à destination des safaris photo.

Néanmoins, l’arrivée de nouveaux boitiers reflex et d’un exceptionnel télé 500mm f/4 en 2011 pourraient progressivement changer la donne.

En attendant, comme nous ne voyons pas beaucoup de photographes animaliers équipés en Sony, voici une vidéo de David Bittner où vous pourrez trouver quelques uns des matériels mentionnés plus haut. Saurez-vous reconnaître l’objectif 300mm f/2,8 ou le zoom 70-200mm ?


YouTube link

9 comments for “Les meilleurs objectifs reflex Sony pour la photo animalière

  1. 1 janvier 2011 at 0:42

    Je m’étonne de ne pas voir le 70-300/4.5-5.6 G SSM dans la partie amateur alors qu’il est vanté pour ses performances optiques par nombre de testeurs. Est-il trop mou à 300mm pour ne pas figurer dans cet article ? Quand je vois les « portraits » de tigres que j’ai fait avec le 55-200 du kit (en ajoutant un peu de punch aux couleurs via Aperture), j’imagine que le 70-300 permettrait de piquer encore plus pour moins de 1000€ … En tout cas, les 3 articles liés à la photographie animalière sont particulièrement intéressants, clairs et pertinents 😉
    Question subsidiaire : sur un réflex milieu de gamme (genre alpha 700 ou 500), le 70-200/2.8 G est-il justifié, ou un 70-300 G peut-il amplement suffire pour de la photo de détails d’architecture, détails de mode, portraits distants et voitures sur circuit (tirage A3 max) ?
    Enfin, une bonne année, Yves, et encore beaucoup d’articles sur ylovephoto.com pour 2011 😉

  2. 3 janvier 2011 at 21:58

    Bonne année Sébastien ! Avec plein de photos à partager sur le groupe Flickr de YLovePhoto.

    Le Sony 70-300mm f/4.5-5.6G SAL-70300G est un bel objectif. Mais dans bien des cas, la limitation à 300mm risque de se présenter un peu trop vite. Lors d’un safari en Afrique de l’Est ou en Inde les grands mammifères seront bien cadrés à condition de faire du hors-piste (pas toujours autorisé…), mais en Europe, les petits oiseaux risquent de ne pas être faciles à distinguer des branches. Le 70-400mm devient alors bien supérieur même s’il est à peu près deux fois plus cher. Mais je pense qu’il vaut mieux investir une seule fois que de recommencer (si c’est encore possible) quelques mois plus tard. Mais le 70-300mm est bien un objectif de la gamme G (Pro) de Sony.

    Ta deuxième question pour le milieu de gamme me laisse un peu plus perplexe. Le 70-200 présente surtout l’avantage de son ouverture (à laquelle il reste très bon). Pour les détails d’archi, tu ne feras pas une grand différence (un peu de recadrage, mais si tu as déjà le 70-300mm il ne faut pas le doubler). Pour la mode, je ne suis pas sûr de ce que tu veux faire… pour les portraits même distants tu travailleras en dessous de 100mm et le f/2.8 sera appréciable pour « isoler » le sujet avec une faible profondeur de champ (pas critique, mais bien utile).

    Finalement, pour un circuit automobile, il faut de l’allonge parce que tu seras rarement assez près (vive le 300mm), mais les obstacles comme les grillages risquent de demander une ouverture max pour « flouter ». Je suis hésitant. Sur un circuit comme Le Mans, je pousserais à prendre le 70-300mm sur un monopode (mes photos de cet été aux essais du Mans ont presque toutes été faites au 400mm sur Alpha 700) ; mais il y a aussi bien des circuits qui sont plus conciliants et où tu pourras rester avec le 70-200mm (au prix d’un petit recadrage de temps en temps) et où les deux diaph de rab’ seront appréciables le jour où il ne fait pas plein soleil.

  3. 4 janvier 2011 at 1:47

    En fait, je me renseigne sur les télézooms Sony car je cherche à remplacer le 55-200 du kit qui, s’il m’a bien dépanné jusqu’aujourd’hui, est mou à 200mm, bruyant, lent et inutilisable quand la lumière baisse … 

    Pour le portrait, je me suis acheté le 50/1.4 Sony qui me va très bien ! Pour les paysages et les plans d’ensemble, j’ai mon Tamron 17-50/2.8, qui est mon objectif fétiche en voyage de part sa polyvalence quoiqu’un peu court. Il me manque donc un téléobjectif « à tout faire » de qualité.

    Pour remplacer mon 55-200, j’ai lorgné sur le nouveau Tamron 70-300 USD et sur le Sony 70-300 G SSM. Même si les deux sont très bon, j’ai peur que l’ouverture f/2.8 me manque … De ce fait, et pour couvrir la plupart des situations, je pense acquérir le 70-200 G SSM, quitte à ajouter un x2 s’il est trop court dans certains cas (et obtenir un 140-400/5.6 qui ne serait pas pire qu’un 70-300 ou un 70-400/4-5.6 … ou si ?)

    Le téléobjectif 55-200 m’a servi pour diverses occasion :
    – spectacle en plein air (200 court)
    – spectacle en salle (2.8 manquant)
    – circuit de Spa (trop lent)
    – portraits distants (85 et 135) avec un arrière plan trop détaillé
    – photo animalière au zoo (clichés fades à 200mm)
    – détails d’architecture (balcons, grilles, sculptures, fontaines, …)
    – détails de mode (manches de robe, colliers, ceintures … lors de défilés)
    – je risque aussi de faire des reportages sur des matches de boxe pour le compte du champion d’Europe poids plume de la discipline (2.8 indispensable je pense)

    A la vue de cette liste et des critiques, je pense avoir quelque peu « rationnalisé » l’achat du 70-200/2.8, mais l’acte n’étant pas indolore, je préfère avoir des avis de photographes éclairés avant de passer à la caisse … 🙂

    PS: avec un objectif d’1.5 kg, on peut quand même prendre des photos sans trépied ou c’est trop dur à encaisser dans les bras (genre 1h de reportage concert ou match de boxe) ?

  4. 14 janvier 2011 at 22:50

    En voyant ta liste de souhaits (Noël est passé pourtant :-)), je me dis que la meilleure combinaison me semble assez simple :

    • 70-200mm f/2.8 G SSM
    • Convertisseur x1.4 Sony

    Le 70-200mm est vraiment très bien et, comme tu le signales, tu regretterais la disparition du f/2.8 si tu descends plus bas.

    Le doubleur est très risqué en termes de satisfaction. Je ne l’utilise que quand je n’ai plus aucune autre solution et uniquement en serrant le diaph d’un ou deux crans. Sur le Minolta 400mm APO G, ça va mais on voit (en tous cas, je vois) clairement la différence avec les objectifs en direct. Par contre, le convertisseur x1.4 ne dégrade vraiment que très peu la série des « blancs » et on reste tenté de ne même pas fermer le diaphragme (pas vraiment de dégradation à compenser). Dans ton cas, tu vas de retrouver avec la focale de 300mm sous la main. Et tu pourras toujours craquer plus tard pour le doubleur et être un peu déçu (je suis passé par là).

    Réponse à PS : le poids, ça dépend de chacun. Après avoir trouvé le 300mm/4 un peu lourd il y a quelques années, je me rends compte que je trimballe maintenant un 400mm/4.5 (plus de 2kg) à main levée sans remarquer. Quand j’ai acheté mon premier 400mm (une cochonnerie de Sigma Apo 400mm/5.6 qui pesait presque moins lourd que mon 200mm f/2.8), le vendeur s’en débarassait parce qu’il lui faisait mal au dos. A l’opposé, j’étais au Botswana avec Laurent Baheux (pro du sport et de l’animalier) qui plante un 600mm f/4 et un convertisseur sur un Nikon D3 et shoote à main levée en ne posant le matos sur les genoux que quand il n’y a plus un animal à l’horizon. Désolé, tout est relatif…

  5. 27 mars 2011 at 15:11

    Me voilà propriétaire du 70-200. La qualité d’image et de fabrication est vraiment bluffante ! Je l’ai testé vite fait en intérieur et plus longuement dans le Parc Argonne Découverte des Ardennes. Je suis revenu avec quelques magnifiques portraits de loups mais le grillage m’a obligé à travailler en MàP manuelle : assez difficile avec le petit viseur de l’Alpha 300 … Cela dit, le poids est resté bien supportable pour ma sortie de 2 heures et je ne regrette pas mon achat, loin de là !

    Le principal soucis que j’ai rencontré : la distance. 200mm, c’est assez court finalement pour de la photo animalière. J’ai donc envoyé un email à Sony pour en savoir plus sur le TC 1.4 (je viens de découvrir ta réponse qu’aujourd’hui lol). Entre tes préconisations et la réponse de Sony, ce téléconvertisseur sera mon prochain achat 😉

    Pour info, voici ma correspondance avec Sony France :
    Q : Bonjour, je souhaite disposer d’une focale de 300 mm pour photographier des animaux dans des zoos/parcs animaliers et des voitures sur circuit. Afin d’investir judicieusement, je sollicite vos conseils pour savoir si je dois acquérir le 70-300 G ou si le multiplicateur de focale 1.4 à mettre sur mon 70-200 G SSM peut convenir sans trop sacrifier la qualité (= image d’au moins la même qualité que le 55-200 DT SAM à 200 mm). Bien cordialement, …
    R : Bonjour, suite à votre email, je vous informe que l’utilisation du SAL-14TC sur un 70-200G vous apportera quasiment le même résultat qu’avec un objectif 70-300G. Il se peut que vous constatiez uniquement une légère baisse de lumière sur certaines prises de vue.
    Si des informations complémentaires vous sont nécessaires, l’équipe de Sony France est à votre disposition au 01 55 90 34 34 du Lundi au Vendredi de 9h à 18h. A très Bientôt,
    Votre conseiller Frédéric M
    Sony France – Service consommateurs

  6. 27 mars 2011 at 21:27

    Juste pour m’assurer que j’ai bien compris ce que j’ai lu sur le net :
    – le TC 2 fait perdre 2 diaph, donc mon 70-200/2.8 deviendrait un 140-400/5.6
    – le TC 1.4 fait perdre 1 diaph, donc mon 70-200/2.8 devient un 105-300/4
    J’ai tout bon ?

  7. 28 mars 2011 at 0:28

    Sébastien, c’est tout bon.

  8. Seb
    19 juillet 2011 at 17:47

    Vos commentaire sont passionnant !! Pourriez vous me conseiler un nouveau boitier pour remplasser mon dynax 7d ?? Tout le monde a son avis chacun prêche pour sa paroisse et au final ça avance pas !! il est hors de question de changer de marque car j ai acheter un sigma en 300/2,8 j en suis plutôt content car je fait que de l animalier, si vous pourriez m éclairé de votre science ça m arrangerai bien !!! Merci a vous bye

  9. 19 juillet 2011 at 20:06

    Seb,

    Le problème que vous posez est simple. Un Dynax 7D à remplacer (quel que siot l’appareil choisi, ça va faire une bonne surprise en matière d’amélioration après les années de progrés) mais pas question de changer de marque.

    La réponse va être moins simple mais je vais essayer de vous guider par étape :

    1. il faut savoir si vous allez apprécier les avantages de la visée numérique (EVF) ou pas (le 7D avait déjà une visée optique superbe !). C’est difficile à tester en magasin (les plus gros inconvénients sont en ambiance très lumineuse -animalier- où l’on perd de la lisibilité et du contraste / les plus gros avantages sont en basse lumière -famille, maison, spectacle, etc.) Conseil : allez faire un essai réel dans un magasin qui acceptera d’ouvrir une boîte, ou avec l’appareil de quelqu’un d’autre.

    2. Si la visée électronique vous va, il y a deux possibilités : a/ soit attendre le Sony Alpha 77 (probablement très sérieux et parfaitement en ligne avec ce que vous connaissez avec le confort du 7D ; mais cher à sans doute 1000€ le boitier) b/ ne pas attendre, limiter un peu les coûts et acheter un Sony Alpha 55 (celui que vous aurez essayé ; les coûts sont plus bas et par rapport au 7D, ce sera une très belle image, une très bonne réactivité, un AF équivalent, mais une construction sensiblement plus plastique-toc) Dans tous les cas, vous aurez un appareil top.

    3. Si la visée électronique ne vous convient pas, deux possibilités : a/ vous pouvez encore attendre le Sony Alpha 77 dont le viseur sera amélioré par la nouvelle techno employée, mais il va falloir patienter et rien ne dit que ça montera au niveau que vous attendez (vous partez d’un des meilleurs viseurs optiques du marché alors c’est dur même avec les progrès annoncés). b/ vous n’attendez pas et vous saisissez le Sony Alpha 700 qui est encore un peu disponible (l’arrivée du A77 va l’arrêter, mais si vous vous dépêchez vous pouvez en trouver un neuf, ou en occasion).

    Personnellement, je crois que la dernière solution serait la meilleure pour vous. A ce que je comprends, vous n’avez pas forcément envie du dernier top-du-top de la techno mais vous voulez faire des photos. J’ai le A700 (j’hésite encore en attendant le A77 mais j’ai fort peur qu’il ne tienne pas la route pour mes safaris africains même si sa sensibilité et sa rapidité m’attirent). Un Alpha 700 est une très bonne machine. Je pars en septembre ou octobre au Botswana, si le Alpha 77 ne m’a pas pleinement convaincu, je n’aurai aucun regret à repartir avec mon Alpha 700, le 300mm/4 et le 400mm/4.5 (mais je préparerais alors ma migration vers une autre marque pour le futur – c’est mon problème).

    Je vous recommande donc un Alpha 700.

    Pas tout à fait ce que la plupart des vendeurs auront proposé, mais lisez bien chaque étape parce que ma conclusion fait des hypothèses sur ce que vous voudrez/ressentirez/penserez et je ne suis pas vraiment à votre place.

Comments are closed.