in_cold_blood_movie

4 trucs pour une nouvelle inspiration quand vous êtes mort

Parfois, j’ai besoin d’un renouveau d’inspiration pour ma photographie. Mon œil me semble mort en dedans. Cela ne vous est pas arrivé ?

Voici ce que je peux faire pour repartir avec de nouvelles idées, une énergie toute neuve pour la photo :

  • Ouvrir un livre photo et allez y chercher des surprises, ce qui est différent de mon propre travail : sujets différents, compositions différentes, nouvelles couleurs, nouveaux lieux.
  • Prendre une DVD pour regarder un film. Parfois, cela vous permettra de remarquer que le travail d’un directeur de la photo révèle un vrai photographe. Il faut là que je mentionne deux films, l’un ancien, l’autre récent : In Cold Blood (de Richard Brooks, 1967 ; DoPh : Conrad L. Hall) et Desert Flower (de Sherry Horman, 2009 ; DoPh : Ken Kelsch).
  • Aller dans un musée près de chez moi et contempler toutes sortes de peintures ou d’œuvres graphiques.
  • Rendre visite à un artisan pour admirer le travail du bois, de la pierre, du métal et ce que l’art peut en tirer.
  • Ouvrir un magazine photo et sauter les articles matériel et soft pour aller voir les images de grands photographes : j’apprécie particulièrement les pages réservées à des agences photo dans Chasseur d’Images (France) parce qu’elles présentent la photo commerciale sous son meilleur aspect.

En général, c’est assez pour relancer la machine et me permettre de ne pas seulement continuer comme un zombie, mais comme un photographe nouveau.

Post scriptum : Pour ceux qui ne l’auraient pas immédiatement reconnu à son nom, Conrad L. Hall est un Directeur de la Photographie respecté de beaucoup et qui a participé à de nombreux grands films de l’histoire du cinéma. Souvenez-vous simplement de American Beauty et Les sentiers de la perdition (tous deux de Sam Mendes), ou Butch Cassidy et le Kid.