Pourquoi vous voulez un reflex expert

Malgré tous les aspects positifs que l’on peut trouver à un appareil photo pas cher, un photographe qui déclenche beaucoup finira toujours par rencontrer les limites de son matériel. Un jour ou l’autre, pour de bonnes raisons, vous rechercherez une bête de course pour en faire plus, n’est-ce pas ?

Tout d’abord, les appareils pas chers sont fabriqués avec des méthodes parfaitement adaptées à leur prix : même si les reflex bon marchés sont plutôt solides, il est vrai qu’ils ne jouent pas dans la même catégorie que les appareils expert ou les reflex pro, en matière de solidité. Si vous laissez tomber votre reflex, cela fera une différence absolument considérable.

De plus, il y a des endroits où vous ne voulez pas voir de plastique dans la conception de votre appareil photo. Par exemple, la monture d’objectif doit tenir le dit objectif et, si vous changez souvent de caillou, son usure peut être plus importante pour du plastique que pour une monture tout métal. La première conviendra à un zoom trans-standard qui est laissé en place presque toute la vie de l’appareil, mais si vous avez une panoplie d’objectifs avec lesquels vous jouez les permutations, une monture métal est vivement recommandée. Et puis, si vous montez un gros télé, prenez l’habitude de ne pas tenir l’ensemble par le boitier, les efforts appliqués sur la monture par le porte-à-faux pourraient d’autant plus facilement la déformer qu’elle est dans une matière peu noble.

Il faut aussi reconnaître que les appareils photo les plus chers viennent avec des équipements utiles comme un écran LCD plus grand, et qui n’apprécierait pas le confort supplémentaire ainsi apporté lorsque l’on veut consulter les photos ou changer les options de configuration ?

Même si vous n’êtes pas attiré par le seul confort, il ne faut pas oublier que la haute résolution n’arrive qu’à travers des produits haut de gamme (le prix du capteur reste un élément incontournable dans celui de l’appareil complet). N’espérez pas le meilleur de la technologie d’aujourd’hui en matière de capteurs numériques sur moins que les meilleurs appareils (ou les plus chers). Cela est valide aussi pour la vitesse : il vous faudra payer pour avoir un déclencheur rapide, des rafales serrées, et de la puissance de calcul (tous éléments qui seront requis pour la photo sportive, l’animalier dans pleine nature, ou la correction de bruit par des algorithmes complexes).

Mais il ne faut même pas s’arrêter là. Certaines fonctionnalités sont rarement (ou jamais) présentes en entrée de gamme. Pensez au bouton poussoir de contrôle de la profondeur de champ, par exemple. De même, les meilleurs viseurs ne sont présents que derrière la plus grosse étiquette.

Bien sûr, ce sont des fonctionnalités importantes, mais il y a aussi les gadgets (ou les fonctionnalités utiles mais moins utilisées, si vous préférez). En photo de studio, en concert, ou pour photographier des animaux au coucher de soleil, vous apprécierez le pilotage de flash, les modes manuels ou super-spéciaux de commande de l’exposition ou de la mise au point. Cela donne des appareils plus chers mais objectivement meilleurs et qui méritent l’argent que l’on y investit.

Alors, il viendra un point où vous en voudrez plus que vous n’avez aujourd’hui. A ce moment, un appareil photo reflex expert ou du matos de pro deviendra votre cible naturelle. Négociez le budget avec le ministre des finances (ou votre patron), puis profitez à fond de nouvel horizon qui s’étend devant vous.

5 comments for “Pourquoi vous voulez un reflex expert

  1. 28 février 2010 at 10:29

    mon rêve =un Leica X1 ou un nikon D700
    ou les !!!

  2. 1 mars 2010 at 13:57

    Gérard,

    Tu abuses ! Il faut en laisser pour le rêve. Mais personnellement, je prendrait le Nikon D700… (même si je suis utilisateur Sony)

  3. 1 mars 2010 at 14:09

    Bonjour,
    Cet article est en contradiction avec le précédent. Il est vrai que c’est un choix difficile. Personnellement, je travaille toujours avec un appareil argentique. J’aimerais investir dans un numérique. Les hauts de gamme qui sont sortis il y a plusieurs années ont diminués de prix. J’ai mon idée, mais je ne sais pas si je vais la concrétiser…

  4. 1 mars 2010 at 20:59

    Pour ce qui est de la contradiction, elle est complètement assumée bien sûr.

    Les « anciens hauts de gamme » constituent bien une approche mixte entre les deux extrêmes.

    C’est quoi « ton idée » ? Tu partages avec nous ?

Comments are closed.