Appareils photo en crise ?

La crise, la récession, la déflation, le financial crush, les sub-primes, les licenciements sont des mots que nous entendons tous les jours. Quoi que vous en pensiez, il y a une réalité : les consommateurs achètent moins. C’est aussi vrai pour le matériel photo et les logiciels associés que pour les autres marchés (peut-être à l’exception de l’automobile…)

Made homeless by Bangor fire (Bain News Service, LOC - 1910/15)

Made homeless by Bangor fire (Bain News Service, LOC - 1910/15)

Alors, cela a un impact perceptible sur les décisions à prendre par les entreprises du monde de la photo. Qui est prêt à dépenser des millions en pub, en annonces de presse, etc. si les clients potentiels n’écoutent même pas parce que leur attention est monopolisée par la vie de tous les jours ou un remboursement d’emprunt ? De plus, les fabricants d’appareils photo voient leurx prix bousculés (au pire moment) par l’évolution défavorable des taux de change (on ne parle plus que des hausses de prix annoncées par Nikon, Sigma et quelques autres). Ainsi donc, les départements marketing peuvent être tentés de revoir le planning de leurs lancements de cette année.

Si l’on en croit « radio moquette », l’une des premières à s’être penchée sur ce sujet est Canon. On dit que le Canon EOS 500D est actuellement sous pression. Un appareil grand public pourrait avoir à être lancé à un moment plus propice : peut-être un retard de cet hiver au printemps ou même à l’été 2009 (Northlight Images va jusqu’à dire automne). Bien sûr, cela pourrait donner une seconde chance aux ingénieurs d’insérer quelques améliorations bienvenues pendant ce répis. Si c’est bien le cas, cela peut combiner finances et technique dans une stratégie globale.

Néanmoins, la pression est énorme chez Canon pour rattraper Nikon qui a pris la tête du peloton technique avec les lancements parfaitement orchestrés des Nikon D90, Nikon D700, Nikon D3x. Un Canon 500D avec un beau mode vidéo serait une bonne réponse, attendue.

On dit aussi que le Pentax K30D pourrait souffrir au passage. Ou est-ce simplement que Pentax révise la définition de son prochain appareil phare ?

Sony doit mettre beaucoup de choses sur le marché des réflex numériques en 2009. Etaler les lancements, en étapes progressives ? Cela réduirait certains coûts, mais je doute de voir Sony adopter une telle approche. Malgré les problèmes financiers (tout relatifs) récemment annoncés, la marque semble parfaitement capable de maintenir le cap sur sa stratégie de « bombardement » avec l’annonce simultanée de plusieurs produits liés. Cela lui a réussi jusqu’ici. Mais je ne serai que modérément surpris de voir la disponibilité réelle des appareils répartie dans le temps après une annonce en forme de tonnerre.

Rien du côté de Nikon ? Est-ce parce que les observateurs les percoivent comme disposant d’un tel élan que rien ne pourra les retenir de continuer à nous arroser d’appareils éblouissants ?

Quoi qu’il en soit, la récession est un facteur que tout département marketing ne peut ignorer quand il travaille pour un constructeur d’appareils photo. On ne peut douter que 2009 (et peut-être 2010) sera une mauvaise année pour les entreprises qui dépendent de la vente au consommateur final. Comme il n’y aura pas de région favorisée, il vaut mieux rester raisonnable et pondéré. Espérons que cela n’empêchera pas les fabricants de nous présenter de bons (meilleurs ?) appareils photo.

dernière minute : Nikon Watch vient d’annoncer que Nikon et Canon ont toutes deux présentés des béénfices en nette baisse.

1 comment for “Appareils photo en crise ?

  1. Mash
    3 février 2009 at 18:18

    La loi de la jungle est impitoyable, attendons les annonces de la PMA…
    Moins d’un mois à attendre.

Comments are closed.